Jibelle Export Pots

Ollas ou Oyas

L’arrosage facile par oyas

Nous vous proposons toute une gamme de oyas/ollas adaptables à vos besoins d’arrosage:

Pots de 1 litre, 3 litres, 6 litres, 12 litres, 18 litres. La fabrication étant artisanale, des différences d’aspect et de volume pourront être constatés.

Les avantages des ollas/oyas

1- Ce système d’arrosage ne mouille pas les feuilles des plantes et évite ainsi les maladies

2- L’eau ne s’évapore pas puisqu’elle est diffusée dans le sol et non en surface

3- l’économie d’eau est d’au moins 50% par rapport à un autre type d’arrosage (en surface ou goutte à goutte)

4- L’eau est à température ambiante, pas de choc thermique

5- La diffusion de l’eau est fonction du besoin des plantes

6- La prolifération des mauvaises herbes est limitée, donc le désherbage moindre

7- La croissance des plantes est optimisée et la production potagère ou fruitière augmentée

8- Le niveau d’eau du pot est bien visible, il suffit de soulever le couvercle

9- Le pot est facile à remplir, pour certains formats, le remplissage au jet est possible

10- Le nettoyage du pot ou son remplacement est facile et ne perturbe pas les plantes

11- Des économies d’engrais sont réalisées: des études suggèrent jusqu’à 50% de moins quand l’engrais est mis dans le pot

12- Plus de choc hydrique : une terre trop sèche suivie d’un apport trop important en eau

Nos oyas : des cylindres

Nous avons opté pour la forme cylindrique suite aux remarques des internautes qui se plaignaient de la difficulté à sortir de terre d’autres formes mais aussi du volume occupé par ces autres formes dans les jardinières.

La mise en place des oyas :

– Travailler la terre à l’emplacement choisi pour le pot afin de bien l’aérer (étape non utile en permaculture)

– Enterrer le pot à proximité de la plante ou des plantes en le laissant dépasser de quelques centimètres

– Remplir votre pot d’eau soit avec un arrosoir, soit au tuyau d’arrosage, couvrir avec le couvercle afin que les insectes ne souillent pas l’eau.

– Arrosez la terre autour du pot

– Laissez le pot et la terre s’imbiber, le niveau va alors baisser rapidement pendant plusieurs jours, ensuite remplissez en fonction des besoins des plantes, des particularismes du terrain, de la terre…

Fabrication des ollas/oyas

De la machine qui crée le colombin (boudin d’argile qui sert à monter les poteries à la main), au tour du potier en passant par la cuisson au four puis au produit fini, l’argile est façonnée, transformée.



Pour aller plus loin avec les oyas

Vous pouvez regarder les vidéos et lire les livres de Bill Mollisson (1928/2016), scientifique tasmanien, cofondateur de la permaculture et de David A. Brainbridge (né en 1948), diplômé des sciences de la terre et d’écologie. Selon Bill Mollisson, le pot en terre cuite est  » le meilleur système d’irrigation au monde ». La poterie naturellement poreuse laisse échapper graduellement l’eau dans le sol ou dans les sacs de culture (géotextile), pour les plantes environnantes. Contrairement au goutte à goutte, la consommation d’eau s’adapte à la plante. L’eau se dirige en direction des racines en créant un effet de succion. l’eau sort par les porosités du pot, vers l’endroit où la terre est la moins humide.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :